Patrimoine, loisirs Par le 28 septembre 2014

La barque du Somail

canal-Somail1C’est par une belle matinée de fin d’été, à la fraîche, que je décide d’aller me balader du côté du Somail. La cinquantaine de kilomètres entre Carcassonne, et ce petit hameau se fait tranquillement, entre villages encore endormis, et vignes, la Montagne Noire sur la gauche, la Montagne d’Alaric sur la droite… C’est quand même beau le Minervois !

Le Somail, c’est presque un monde à part ! Le village est né en même temps que le Canal du Midi, c’est là que se sont installées une « couchée » et une « dînée » des mots un peu désuets de nos jours, qui veulesomail2nt simplement dire restaurant et hôtel ! A l’époque où le Canal servait au transport de marchandises et de passagers, la « barque de poste » comme on disait, s’arrêtait là pour que les voyageurs se reposent, mangent, aillent prier dans la petite chapelle, et passent une bonne nuit de sommeil avant de repartir.

Les voyageurs d’aujourd’hui, les touristes, ne font pas différemment en fin de compte, car les restaurants, les chambres d’hôtes et la chapelle sont toujours là, miraculeusement préservés par delà les siècles…

C’est sur le quai, juste en contre bas du pont en dos d’âne (d’époque !!) que je retrouve Ruud, sympathique capitaine néerlandais de la Barque du Somail, pour une mini-croisière.

A mon arrivée et une fois les présentations faites, Ruud me dit dans son inimitable français Somail-ruudteinté de hollandais qu’il va se changer avant d’appareiller ! Coquetterie ou professionnalisme poussé jusqu’au détail, il revient en « uniforme spécial croisière » : marinière et casquette bleue, ce qui se marie parfaitement avec sa belle barbe blanche et son oeil pétillant !!

La barque est un superbe bateau en bois, qui peut accueillir une douzaine de passagers. Nous partons donc au « large », passons sous le pont multiséculaire, la chapelle, et nous éloignons du village, dépassant les bateaux amarrés là, saluant les touristes qui petit-déjeunent ou prennent l’apéro (selon leur rythme de vacances…). Ruud nous explique l’histoire du Canal, les divers ouvrages d’art devant lesquels nous passons, comme l’épanchoir des Patiasses, qui permet au trop-plein d’eau de se déverser hors du canal et évite ainsi les risques d’inondations, le « carrefour » entre Canal du Midi et canal de Jonction, qui mène au canal de la Robine, les systèmes d’écluses…

Canal-epanchoir-patiassesSous le soleil qui commence à chauffer en cette fin de matinée, nous croisons des cyclistes, des pêcheurs, quelques bateaux, …. et toujours cette incroyable convivialité, des sourires, des saluts, une sorte de complicité s’établit entre tous les gens qui parcourent le canal, que ce soit à pied, à vélo, en bateau…

Le retour se fait évidemment par le même chemin, ce qui n’est pas du tout monotone, mais permet au contraire de (re)découvrir les paysages sous un autre angle. Et puis c’est tellement agréable de se laisser porter sur les flots si tranquilles de notre beau canal, que je ne vais pas bouder mon plaisir… Le Canal, une balade magique…

A voir aussi : balade en bateau avec le Cocagne à Carcassonne

En savoir plus :

La barque du Somail

Les restaurants au Somail

Le Canal du Midi

1 commentaire pour “La barque du Somail

Martine dit :

Je l’ai fait, c’est vrai que c’est une promenade en bateau très agréable et Ruud est très sympa ! Je le conseille !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *