Patrimoine, loisirs Par le 15 février 2016

Le château d’Arques, un emblème du Languedoc

arques1Quand on arrive près du village d’Arques, ce qui est particulièrement frappant c’est la haute tour quadrangulaire, facilement reconnaissable, véritable emblème que l’on retrouve sur quelques brochures touristiques de la région. Contrairement à la plupart des châteaux du pays cathare, celui-ci est situé dans une large plaine. Il est donc très accessible même pour les personnes qui ont des difficulté à marcher !

Après les confrontations et conflits avec les seigneurs locaux, le fils du célèbre chef de guerre Simon de Montfort, Amaury, l’a donné à l’un de ses principaux lieutenants, Pierre de Voisins en 1231, avec l’un des domaines les plus importants du Languedoc conquis, juste après la Croisade contre les Cathares. Celui-ci laissa sans aucun doute quelques mauvais souvenirs chez ses sujets, puisqu’il  ordonna de brûler vive une femme de 60 ans accusée de sorcellerie.
En 1280, le successeur de Pierre, Gilles de Voisins ordonna la construction de la tour à l’extérieur du village proprement dit. La lignée des Voisins disparut quand le dernier représentant de la famille et héritier Jean de Joyeuse s’installa dans le château de Couiza dont la construction remonte à 1540.

arques2La difficile histoire du château ne s’arrêta pas là, car un raid espagnol brûla le village d’Arques et les protestants assiégèrent le château, mais ne réussirent pas à prendre la tour.

Le château a ensuite été vendu comme bien national à la Révolution et déclaré monument historique en 1887. Le donjon est propriété municipale depuis 1910.

La visite du château se fait en entrant dans une large enceinte fortifiée qui entoure tous les bâtiments. Sont accessibles aux visiteurs le logis du sud-est et le donjon carré central. Ce dernier, haut de 24 mètres, est composé de 4 niveaux, très bien conservés, où on accède par un escalier étroit, et constitue un chef d’œuvre de l’art gothique. C’est une belle visite à faire, autant pour ceux qui aiment l’histoire que ceux qui aiment la nature car les paysages autour d’Arques sont splendides et sauvages.

Arques est la patrie de Déodat Roché (1877-1978), historien du catharisme. Le billet d’entée du château donne droit à l’entrée de l’exposition permanente sur le catharisme située au centre du village, dans sa maison natale.

Sur la commune d’Arques, vous trouvez aussi un lac à un peu plus de 500 mètres du village où vous pourrez vous arrêter pour pique-niquer ou bien le ferez-vous à l’arboretum du Planel.

Mais peut être préférez-vous faire connaissance avec le mystère de l’Abbé Saunière à Rennes le Château, qui n’est qu’à quelques kilomètres de là…

En savoir plus :

Le Château d’Arques

Le village et le château

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *