Activités de pleine natureInsolite Par le 20 janvier 2017

L’observatoire des vautours de Bugarach


Situé sur la commune de Bugarach, déjà célèbre pour son célèbre Pech, et un peu moins pour son « pont romain », qui vaut pourtant la balade, ce site passionnant est facile d’accès : A la sortie du village par la RD14, à 2 km, au point de départ de la rando du Pont Romain. Un parking permet aux visiteurs de relier ces 2 sites touristiques pour une même découverte.

Le site, qui regroupe un observatoire, une placette d’équarrissage et un dortoir pour vautours est situé au cœur de l’Espace Naturel Sensible au col du Rouilhe. Les « Espaces Naturels Sensibles » (ENS) sont des sites  » reconnus pour leurs patrimoines naturels exceptionnels accueillant une faune et une flore très diversifiées ou remarquables « .

Ouvert au public toute l’année, son accès est libre et gratuit, et même accessible aux handicapés !

Des tables installées à l’ombre sont fort appréciables et l’on peut aisément découvrir la majesté de ces grands oiseaux : les vautours et leur rôle au sein du milieu naturel et agricole notamment pour les éleveurs locaux, par un panneau d’information sur le ENS et sur l’équarrissage naturel.

Il faut noter que le retour du vautour dans l’Aude s’est fait de manière naturelle, sans réintroduction par l’Homme, ce qui est assez extraordinaire ! Nous apprenons que le vautour est en vérité un nécrophage et nullement un prédateur ! Ce qui en fait une espèce absolument pas dangereuse pour les élevages. Bien au contraire, le site a été pensé, nous dit on, en collaboration avec les éleveurs locaux, pour l’équarrissage.

Le site de « l’Observatoire des vautours » est équipé de panneaux d’informations présentant justement la biologie et le rôle des rapaces nécrophages dans le milieu naturel. Il permet de découvrir sur le même lieu, la falaise de la Falconnière fréquentée avec assiduité par les oiseaux, et se trouve juste à côté d’une placette d’équarrissage sur laquelle sont déposées de façon aléatoire les animaux morts issus des élevages proches.

Six espèces sont présentées sur les panneaux éducatifs installés. Chacune des espèces a sa spécificité et son rôle à jouer dans l’équarrissage d’un jeune bovin, d’un caprin ou d’un ovin… Le nombre des vautours, s’il n’est pas toujours stable est toutefois comptabilisé par la sédentarisation des couples. En 2015 jusqu’à 200 oiseaux ont été comptabilisés.

Selon les demandes, la Ligue de Protection des Oiseaux de l’Aude propose des animations spécifiques sur le site à l’attention des scolaires, étudiants ou groupes constitués.

En savoir plus :

L’Observatoire des vautours

L’équarissage naturel

1 commentaire pour “L’observatoire des vautours de Bugarach

Thierry dit :

Bonjour, Pouvez-nous en dire plus sur les conditions de visites? Nous envisageons de passer un petit moment dans la région. Nous aimons faire de la photo animalière. Nous viendrons au mois de mai. Comment se passe le « nourrissage » de ces volatiles. Est ce qu’ils sont nourris tous les jours sur la placette prévus pour ou non ?
Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *