Art de vivre Par le 19 juin 2014

Micheline et Or-Kina, reines des liqueurs !

Dans une terre de vignobles comme la nôtre, l’on pourrait aisément croire que la boisson reine est… le vin.

Certes, les vins de Corbières, Minervois, Cabardès ou bien Malepère sont très largement consommés sur les tables audoises, mais l’antique boisson emblème de Carcassonne n’est pas du vin, mais une liqueur !

Affiche Micheline et Or-KinaLa Micheline a une histoire très longue, quasi légendaire. Il est dit qu’un certain Michelin Boato au 4e siècle aurait découvert une potion miraculeuse, un véritable élixir de jouvence ! Mais le secret de fabrication disparait avec lui. On retrouve trace cependant de ce breuvage miracle au Moyen Âge, dans une boutique de la Cité. Il s’agit d’une liqueur à base de plantes appelée « Micheline » en l’honneur de son inventeur.

La Micheline tombe à nouveau dans l’oubli, jusqu’à un beau jour de 1856, où lors de fouilles dans une tour de la Cité, on tombe sur des parchemins livrant les secrets de l’élixir de maître Michelin Boato. C’est un inspecteur des impôts de la ville qui crée alors les Etablissements Sabatier, et se lance dans la fabrication de cette liqueur redécouverte… miraculeusement !

La recette fait fureur, et l’on ne compte pas moins d’une dizaine de distilleries à la fin du 19e siècle qui produisent la Micheline. Elle est même déclarée « Reine des Liqueurs » lors de l’Exposition Universelle de Paris en 1900 ! Elle était « la seule qui flatte le palais et remplit la bouche de délices » !

Les Etablissements Sabatier sont repris par la Maison Cabanel en 1900, et s’installent en 1904 en Ville Basse au 72, Allées d’Iéna, entre boulevards et Canal du Midi.  Les bâtiments sont classés au Patrimoine Industriel du département de l’Aude et sont toujours dans le même état depuis un siècle. Ils se visitent et constituent un véritable voyage à remonter le temps… peut-être le but premier de la Micheline…

Vous y découvrirez la Micheline bien sûr, mais aussi l’Or-Kina, boisson aromatisée à base de quinquina, de plantes et épices qui se boit très frais en apéritif, accompagnée comme il se doit de « pebradous » de Limoux, petits biscuits poivrés qui ouvrent l’appétit !

On peut de nos jours trouver l’Or-Kina dans quelques bons restaurants de la ville, par exemple au Comte Roger dans la Cité, qui le propose en apéritif ! A la vôtre !

Outre la Micheline et l’Or-Kina on trouvera chez Cabanel des Crèmes de Menthe ou Crèmes de Citron hors du commun, à tester absolument !

(Attention, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération !)

Chroniques de Carcassonne a consacré un bel article à la Distillerie Cabanel

1 commentaire pour “Micheline et Or-Kina, reines des liqueurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *