Activités de pleine nature Par le 5 septembre 2014

Sortie vélo en pays cathare, épisode 4 : Col de Jau

velo-haute-vallee3Je me lève avant 7h, et pointe le nez dehors… les montagnes sont prises dans un peu de brume ce matin, et le ciel est gris… mais au fond de la vallée à travers les arbres, je vois de la belle lumière jaune… pas besoin d’être devin, dans 30 minutes il fera super beau ! Voilà une nouvelle belle journée qui commence.

Qui commence à vélo, bien sur !

Ce coup-ci, c’est le col de Jau que je vais aller voir, en aller-retour depuis le camping à Axat. Ca reste un minitour, mais avec 50kms et 1186m de dénivelé positif total, c’est déjà une belle sortie. Que je vais rendre un peu sportive en m’interdisant le plateau de 30 dents devant. Je monterai donc la majorité en 39×24, et les passages les plus pentus en 39×28. Ceux qui me connaissent savent que je suis dans le genre ‘moulineur’… c’est donc un vrai effort, assez inhabituel pour moi. Et que je vais bien apprécier en cette belle matinée ensoleillée.
velo-haute-vallee2La dernière fois, j’avais pris à droite pour monter vers le col du Castel et Mijanes. Ce coup-ci, je traverse l’Aude avant la centrale hydro-électrique, et tourne à gauche sur la D17. Ca grimpe illico.

Je remonte désormais des gorges qui s’élargissent progressivement. Les 9 tous petits degrés du début de sortie sont oubliés, il fait doux maintenant. Et puis ça replate un coup, idéal pour rester sur le plateau de 39 mais faire tomber quelques dents à l’arrière ! Une belle montée pas trop pentue qui me convient à merveille.

Me voilà à Sainte Colombe sur Guette. La route va prendre un sacré pourcentage à la sortie de ce village.

Evidemment, à la sortie du village, la route est franchement pentue. Un long passage à 10%, suivi d’un passage encore plus long à 9%. C’est dur de ne pas sauter sur le petit plateau. Mais je m’accroche. Plus haut, ça ira mieux.
Le pont qui traverse le torrent de Roquefort annonce la fin de la section la plus difficile de cette ascension. OUF. Je prends à gauche direction le col de Jau, laissant Roquefort de Sault sur ma droite.

velo-haute-vallee1Après quelques sections à 5-6%, la route reprendra bientôt du gradient… bientôt, à nouveau 7, 8, voire 9%. Mais je suis chaud et les jambes et le cœur tiennent mieux que plus bas. Je suis un vrai diesel… ça m’a pris un bail pour chauffer.

La route laisse le village de Counozouls à gauche, sans y entrer. Puis continue à s’étaler à travers la forêt.

Voilà quelques lacets. Très peu, sur ce col qui propose une route globalement rectiligne, à coteaux de montagne. Ayant jeté un coup d’œil sur la carte avant de partir (j’ai le GPS sur moi, quand même – on sait jamais), je sais que c’est un signe que j’approche doucement du sommet. Il doit rester 3 bornes, youpi !
Et ça y est j’arrive au sommet du jour; le col de Jau (altitude 1506m). A ce jour, le col le plus au sud que j’aie jamais monté à vélo.
Je peux maintenant faire demi-tour et revenir sur mes pas… direction Axat.

Sur le velo-haute-vallee4chemin du retour, je m’arrête avant le pont du torrent mentionné dans la montée, pour aller jeter un coup d’œil au menhir de Counozouls, juste à l’écart de la route.

Puis je profite de la belle (et pentue !) redescente sur Sainte Colombe sur Guette pour prendre de chouettes photos de cette étroite vallée ensoleillée.
Il ne me reste plus qu’à re-traverser les gorges de St Georges avant Axat. Puis de m’arrêter une minute, comme la dernière fois, à la boulangerie et à la boucherie pour un nouveau barbeq’ !

A voir aussi :

Sorties vélo en Pays cathare Episode 1Episode 2Episode 3

Découvrez le blog complet de Cestdurlevélo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *