Activités de pleine nature Par le 13 avril 2018

Une rando à Argens-Minervois

Au programme : 8,1 kilomètres à Argens-Minervois, le point de départ étant fixé à la Guinguette du Canal.

Nous longeons le village et son château à deux tours pour emprunter le chemin de halage du Canal du Midi. Ces promenades le long du Canal sont toujours l’occasion de découvrir des bateaux à la décoration très personnalisée.

Sur une rive, nous croisons un véhicule utilitaire atypique sans doute très pratique pour les travaux de la vigne, tandis que sur l’autre rive nous apercevons l’emblématique « 2 chevaux » !

En 2017, près de 450 nichoirs à oiseaux et gîtes à chiroptères (chauves-souris) ont été posés pour le compte des Voies Navigables de France (VNF), en complément des 350 nichoirs mis en place en 2016.

Ces dispositifs s’inscrivent dans le cadre des mesures prises pour compenser les pertes d’habitats liées à l’abattage des platanes atteints du chancre coloré.

En 2016, près d’un tiers de ces nichoirs était occupé par des espèces telles que la Huppe fasciée, le Rollier d’Europe, le Gobemouche gris, le Petit-duc scops ou encore la Chouette chevêche.

Notre circuit longe des terrains plissés et chahutés de la plaine d’inondations du Minervois.

A noter ici encore le fabuleux travail de Pierre Paul Riquet : cette falaise de roches sédimentaires de 56 millions d’années a été reculée de près de 25 mètres pour permettre le passage du Canal du Midi !

Nous arrivons à l’écluse double de Pechlaurier située quasiment à mi-chemin de celle d’Argens à l’aval et de L’Ognon à l’amont. Pas de bateau en vue. La saison touristique n’est pas encore lancée sur le Canal du Midi.

Nous quittons ces lieux classés au Patrimoine Mondial de l’Humanité pour nous engager sur un chemin bordé de cyprès qui s’élancent majestueusement vers le ciel en nous faisant une haie d’honneur.

Nous arrivons ainsi au domaine de Bassanel et à la chapelle éponyme.

Quelques éléments de détails : une vierge incrustée dans le mur du domaine. En face, la chapelle avec une gargouille en parfait état de conservation, l’horloge qui n’a toujours pas été mise à l’heure depuis notre dernier passage (15 juin 2016), et le clocher.

Après ce long saut dans les airs, nous atterrissons près d’une falaise de sédiments depuis laquelle apparaît le lac des Aiguilles.

Sur le site du Pays Touristique de Corbières Minervois, on apprend que :

« le Lac des Aiguilles a été conçu pour la vie d’une faune aquatique variée, avec la création de frayères et de hauts fonds, îles et criques.
Le repeuplement des espèces est régulier, sous contrôle sanitaire avec un suivi de la qualité de l’eau par un laboratoire spécialisé.
Le lac des Aiguilles est le premier centre de pêche sportive de tout le pays d’ Oc. Tout est prévu pour le pêcheur, mais aussi pour sa famille et ses amis qui l’accompagnent. »

Au fait, petit rappel sur l’origine du mot « Argens », qui tirerait son nom du site géologique composé de sédiments rencontrés lors de notre périple : sédiments de grès et d’argile, « argilla » en latin.

En savoir plus :

Le blog des Godillots baladeurs

1 commentaire pour “Une rando à Argens-Minervois

SifuFBads dit :

Merci beaucoup webmestre@laetis.fr bisous bisousssss

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *